Lactobacillus rhamnosus GG : Soutien clinique chez les adultes

Bactéries LGG

Lactobacillus rhamnosus GG : le probiotique idéal pour les adultes

Il a été démontré dans plusieurs essais cliniques que Lactobacillus rhamnosus GG offre des bienfaits digestifs et immunitaires1-5

Suffisamment résistant pour survivre aux acides gastriques et former une barrière contre les bactéries non bénéfiques, tout en colonisant les intestins, Lactobacillus rhamnosus GG est cliniquement éprouvé pour favoriser la croissance de bactéries bénéfiques additionnelles. Offrant des bienfaits digestifs et immunitaires, Lactobacillus rhamnosus GC est une souche de probiotique d’origine humaine, et sa sécurité et son efficacité chez les adultes sont bien établies6-15  .

Bien qu’elles soient émergentes, des études préliminaires révèlent des liens prometteurs entre Lactobacillus rhamnosus GG et d’autres bienfaits médicaux. Les conclusions laissent entendre un développement prometteur des nouvelles stratégies pour :

  • Gestion de la fibrose kystique, du diabète et des troubles psychiatriques.
  • Effets anti-inflammatoires chez les aînés.16
  • Gestion des troubles comportementaux comorbides avec syndrome du côlon irritable, y compris l’anxiété et la dépression.17
  • Capacité de produire des composés neuroactifs qui régulent la fonction cognitive, les modèles de comportement, l’interaction sociale, et la gestion du stress.17

Digestif

De nombreuses études ont démontré que la supplémentation avec Lactobacillus rhamnosus GG offre une multitude de bienfaits gastro-intestinaux. Les données cliniques révèlent que Lactobacillus rhamnosus GG réduit l’incidence et la durée de la diarrhée découlant de la dysbiose causée par les infections intestinales virales et bactériennes,18-20 les voyages dans des pays étrangers21,22 et les effets secondaires des antibiotiques.23-27

Effet des antibiotiques sur le microbiote

Les antibiotiques tuent les bactéries qui causent des infections, mais perturbent aussi l’équilibre du microbiote intestinal, permettant potentiellement à certaines bactéries pathogènes de devenir hyperactives tout en gênant la fonction des microorganismes bénéfiques dans les intestins28,29. Les effets secondaires inconfortables attribuables au déséquilibre peuvent faire en sorte que certains patients cessent leur traitement d'antibiotique, ce qui entraîne un risque élevé d’échec thérapeutique et contribue au développement de la résistance aux antibiotiques30.

Effet de certaines catégories d’antibiotiques sur le microbiote intestinal normal
Les antibiotiques fréquemment prescrits peuvent avoir une forte influence sur l’abondance et la diversité des bactéries intestinales normales et promouvoir l’émergence des bactéries résistantes aux antibiotiques.31,32

Effet de certaines catégories d’antibiotiques sur le microbiote intestinal normal

 

Lactobacillus rhamnosus GG a réduit l’incidence et la durée de la diarrhée causée par les antibiotiques

Plusieurs essais cliniques ont démontré l’efficacité de Lactobacillus rhamnosus GG (tous à 12 milliards d’UFC/j) à réduire l’incidence et la gravité de la diarrhée associée aux antibiotiques (DAA). En rivalisant avec les pathogènes pour les ressources et les sites de liaisons sur la muqueuse intestinale pour former une barrière protectrice et produire une substance antibactérienne qui protège contre les pathogènes, Lactobacillus rhamnosus GG améliore la tolérabilité au traitement en réduisant plusieurs effets secondaires et la durée.33,34

Lactobacillus rhamnosus GG aide à réduire l’incidence de la diarrhée pendant le traitement d'antibiotique triple

Lactobacillus rhamnosus GG aide à réduire l’incidence de la diarrhée pendant le traitement d’antibiotique triple23,24
Lactobacillus rhamnosus GG améliore la tolérablité au traitement d’antibiotique en réduisant plusieurs effets secondaires associés aux traitements d'antibiotiques triples, dont la diarrhée.

Lactobacillus rhamnosus GG réduit la durée de la diarrhée pendant le traitement par l’érythromycine

Lactobacillus rhamnosus GG réduit la durée de la diarrhée pendant le traitement par l’érythromycine4
Des études cliniques ont démontré que la supplémentation avec Lactobacillus rhamnosus GG réduit la durée de la diarrhée associée à l’érythromycine.

Lactobacillus rhamnosus GG aide à réduire l’incidence de la diarrhée des voyageurs.

Lactobacillus rhamnosus GG aide à réduire l’incidence de la diarrhée des voyageurs.

Lactobacillus rhamnosus GG aide à réduire l’incidence de la diarrhée des voyageurs.

Les voyageurs qui avaient pris Lactobacillus rhamnosus GG étaient moitié moins susceptibles d’être touchés par la diarrhée que les participants qui avaient pris le placébo. Les auteurs ont souligné que dans le cas des patients qui avaient déjà été touchés par la diarrhée des voyageurs, les avantages de Lactobacillus rhamnosus GG étaient encore plus grands.

Immunitaire

Lactobacillus rhamnosus GG a le potentiel d’améliorer la réaction immunitaire3

Le soutien de la supplémentation de Lactobacillus rhamnosus GG des défenses naturelles et de la santé globale a été démontré lors de dizaines d’essais cliniques menés avec des milliers de participants en santé. De la promotion de la santé des voies respiratoires supérieures à l’amélioration de la réaction d’un patient au vaccin antigrippal,4,6 à l’aide à moduler les réactions allergiques, les bienfaits de Lactobacillus rhamnosus GG ont été associés à une batterie de résultats positifs.  

Lactobacillus rhamnosus GG améliore l’efficacité du vaccin antigrippal

Lactobacillus rhamnosus GG améliore l’efficacité du vaccin antigrippal3
Lactobacillus rhamnosus GG se comporte comme un adjuvant pour améliorer l’immunogénicité du vaccin antigrippal. Des études ont découvert que l’administration de Lactobacillus rhamnosus GG augmente la séroprotection pour l’H3N2 .

Lactobacillus rhamnosus GG module les réactions immunitaires non spécifiques aux allergènes.
Les réactions d’hypersensibilité, ou les allergies, surviennent dans les minutes suivant l’exposition à un antigène éprouvant. Les réactions systémiques graves, ou l’anaphylaxie, peuvent menacer la vie. Des études révèlent que Lactobacillus rhamnosus GG a un effet immunostimulant sur la muqueuse buccale, ce qui peut moduler positivement la réaction immunitaire d’un patient.

L’expression des récepteurs phagocytaires sur les neutrophiles et les monocytes a été comparée avant et après un verre de lait. Bien que le lait ait augmenté considérablement l’expression de certains récepteurs phagocytaires chez les personnes hypersensibles au lait, l’ajout de Lactobacillus rhamnosus GG a atténué cette hausse et, ultimement, la réaction inflammatoire.35 Cependant, Lactobacillus rhamnosus GG a eu l’effet opposé chez les patients en santé, où la progression phagocytaire a augmenté et l’expression des récepteurs a été régulée à la hausse.

Inflammation

Certaines données probantes laissent croire que Lactobacillus rhamnosus GG pourrait aider à réduire les marqueurs de l’inflammation.

L’inflammation associée à une maladie métabolique est aussi liée aux changements causés par LPS au microbiote intestinal. Lactobacillus GG a démontré qu’il réduit les niveaux de CRP sériques chez les adultes en santé, soulignant son potentiel à réduire l’inflammation postprandiale.

Certaines données probantes laissent croire que Lactobacillus rhamnosus GG pourrait aider à réduire les marqueurs de l’inflammation.

Certaines données probantes laissent croire que Lactobacillus rhamnosus GG pourrait aider à réduire les marqueurs de l’inflammation.

Lactobacillus rhamnosus GG a démontré sa capacité à réduire certains marqueurs de l’inflammation chez des adultes en bonne santé, notamment la CRP sérique, ce qui laisse voir son potentiel de réduction de l’inflammation.

L’avantage Culturelle®

Tableau comparatif de l’avantage Culturelle

Références :
^Les probiotiques quotidiens pour la santé digestive Culturelle® sont recommandés pour favoriser une bonne flore intestinale et la santé gastro-intestinale, aider à gérer la diarrhée d’origine infectieuse aiguë et aider à gérer et à réduire le risque de diarrhée associée aux antibiotiques. Ils ne sont pas destinés à toute autre utilisation/fin.
1. Gogineni VK, Lee E Morrow et Mark,A.Malesker. Probiotiques : Mechanisms of action and clinical application. Journal of Probiotics & Health. 2013(1):1-11.
2.  Segers ME, Lebeer S. Towards a better understanding of Lactobacillus rhamnosus GG - host interactions. Microbial Cell Factories. 2014;13(Suppl 1):S7-S23.
3. Davidson LE, Fiorino AM, Snydman DR, Hibberd PL. Lactobacillus GG as an immune adjuvant for live-attenuated influenza vaccine in healthy adults: a randomized double-blind placebo-controlled trial. Eur J Clin Nutr. 2011;65(4):501-507.
4. Siitonen S, Vapaatalo H, Salminen S, et coll. Effect of Lactobacillus GG yoghurt in prevention of antibiotic associated diarrhoea. Ann Med. 1990;22(1):57-59.
5. Vanderhoof JA, Whitney DB, Antonson DL, et coll. Lactobacillus GG in the prevention of antibiotic-associated diarrhea in children.J Pediatr. 1999;135:564-568.
6. Kalliomäki M, Salminen S, Poussa T, Arvilommi H, Isolauri E. Probiotics during the first 7 years of life: a cumulative risk reduction of eczema in a randomized, placebo-controlled trial. J Allergy Clin Immunol. 2007;119(4):1019-1021.
7. Berni Canani R, Nocerino R, Terrin G, et coll. Effect of Lactobacillus GG on tolerance acquisition in infants with cow’s milk allergy: a randomized trial. J Allergy Clin Immunol. 2012;129(2):580-602.
8. Salminen MK, Tynkkynen S, Rautelin H, et coll. Lactobacillus bacteremia during a rapid increase in probiotic use of lactobacillus rhamnosus GG in finland. Clin Infect Dis. 2002;35(10):1155-1160.
9. Luoto R, Laitinen K, Nermes M, Isolauri E. Impact of maternal probiotic-supplemented dietary counselling on pregnancy outcome and prenatal and postnatal growth: A double-blind, placebo-controlled study. Br J Nutr. 2010;103(12):1792-1799.
10. Salminen MK, Tynkkynen S, Rautelin H, et coll. The efficacy and safety of probiotic lactobacillus rhamnosus GG on prolonged, noninfectious diarrhea in HIV patients on antiretroviral therapy: A randomized, placebo-controlled, crossover study. HIV Clin Trials. 2004;5(4):183-191.
11.  Whelan K, Myers CE. Safety of probiotics in patients receiving nutritional support: A systematic review of case reports, randomized controlled trials, and nonrandomized trials. Am J Clin Nutr. 2010;91(3):687-703.
12.  Allen SJ, Martinez EG, Gregorio GV, Dans LF. Probiotics for treating acute infectious diarrhea. Cochrane Database Syst Rev. 2010;(11):CD003048. doi(11):CD003048.
13. Gogineni VK, Lee E Morrow et Mark,A.Malesker. Probiotiques : Mechanisms of action and clinical application. Journal of Probiotics & Health. 2013(1):1-11.
14. Morita H, Toh H, Oshima K, et coll. Complete genome sequence of the probiotic lactobacillus rhamnosus ATCC 53103. J Bacteriol. 2009;191(24):7630-7631.
15. Kankainen M, Paulin L, Tynkkynen S, et coll. Comparative genomic analysis of lactobacillus rhamnosus GG reveals pili containing a human- mucus binding protein. Proc Natl Acad Sci U S A. 2009;106(40):17193-17198.
16. Eloe-Fadrosh, E. et al., Functional dynamics of the gut microbiome in elderly people during probiotic consumption. MBio. 2015 March/April 6(2):e00231-15.
17. Dinan TG, Stilling RM, Stanton C, Cryan JF. Collective unconscious: How gut microbes shape human behavior. J Psychiatr Res. 2015;63:1-9.
18. Gorbach SL, Chang TW, Goldin B. Successful treatment of relapsing clostridium difficile colitis with lactobacillus GG. Lancet. 1987;2(8574):1519.
19. Manley KJ, Fraenkel MB, Mayall BC, Power DA. Probiotic treatment of vancomycin-resistant enterococci: A randomised controlled trial. Med J Aust. 2007;186(9):454-457.
20. Bennett R, Gorbach S, Goldin B, et coll. Treatment of relapsing clostridium difficile diarrhea with lactobacillus GG. Nutrition Today Supplement.1996;31(6):35S.
21. Hilton E, Kolakowski P, Singer C, Smith M. Efficacy of lactobacillus GG as a diarrheal preventive in travelers. J Travel Med. 1997;4(1):41-43.
22. Oksanen PJ, Salminen S, Saxelin M, et coll. Prevention of travellers’ diarrhoea by lactobacillus GG. Ann Med. 1990;22(1):53-56.
23. Armuzzi A, Cremonini F, Ojetti V, et coll. Effect of lactobacillus GG supplementation on antibiotic-associated gastrointestinal side effects during helicobacter pylori eradication therapy: A pilot study. Digestion.2001;63(1):1-7.
24. Armuzzi A, Cremonini F, Bartolozzi F, et coll. The effect of oral administration of lactobacillus GG on antibiotic-associated gastrointestinal side-effects during helicobacter pylori eradication therapy. Aliment Pharmacol Ther. 2001;15(2):163-169.
25. Cremonini F, Di Caro S, Covino M, et coll. Effect of different probiotic preparations on anti-helicobacter pylori therapy-related side effects: A parallel group, triple blind, placebo-controlled study. Am J Gastroenterol. 2002;97(11):2744-2749.
26. Cremonini F, Di Caro S, Santarelli L, et coll. Probiotics in antibiotic-associated diarrhoea. Dig Liver Dis. 2002;34(SUPPL. 2):S78-S80.
27. Siitonen S, Vapaatalo H, Salminen S, et coll. Effect of Lactobacillus GG yoghurt in prevention of antibiotic associated diarrhoea. Ann Med. 1990;22(1):57-59.
28. Videlock EJ, Cremonini F. Meta-analysis: Probiotics in antibiotic-associated diarrhoea. Aliment Pharmacol Ther. 2012;35(12):1355-1369.
29. Rodgers B, Kirley K, Mounsey A. PURLs: Prescribing an antibiotic? pair it with probiotics. J Fam Pract. 2013;62(3):148-150. 
30. McFarland LV. Use of probiotics to correct dysbiosis of normal microbiota following disease or disruptive events: A systematic review. BMJ Open. 2014;4(8):e005047-2014-005047.
31. Jernberg C, Lofmark S, Edlund C, Jansson JK. Long-term impacts of antibiotic exposure on the human intestinal microbiota. Microbiology. 2010;156(Pt 11):3216-3223.
32. Panda S, El khader I, Casellas F, et coll. Short-term effect of antibiotics on human gut microbiota. PLoS One. 2014;9(4):e95476.
33. Mack DR, Michail S, Wei S, McDougall L, Hollingsworth MA. Probiotics inhibit enteropathogenic E. coli adherence in vitro by inducing intestinal mucin gene expression. Am J Physiol Gastrointest Liver Physiol. 1999;276(4 39-4):G941-G950.
34. Mack DR, Ahrne S, Hyde L, Wei S, Hollingsworth MA. Extracellular MUC3 mucin secretion follows adherence of lactobacillus strains to intestinal epithelial cells in vitro. Gut. 2003;52(6):827-833.
35. Pelto L, Isolauri E, Lillus E, Nuutila J, Salminen S. Probiotic bacteria down-regulate the milk-induced inflammatory response in milk-hypersensitive subjects but have an immunostimulatory effect in healthy subjects. Clin Exp Allergy. 1998;28(12):1474-1479.
Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software